4 - Une approche fonctionnelle

Publié le par Ya Santal

  Malheureusement, même en bénéficiant d’un large consensus sur sa légitimité, cette morale ainsi définie ne résout en rien les problèmes que pose son application. Il n’y a qu’à observer les pratiques quotidiennes dans diverses religions et philosophies à la morale respectant la vie pour constater des comportements contradictoires. Un même fondement, du fait de toutes les interprétations possibles peut être à l’origine de morales aux valeurs ambiguës et discutables.
   Pour tenter de lever l’arbitraire dans l’interprétation du bien et du mal, nous allons opposer aux approches mystiques et idéologiques, une approche fonctionnelle de la morale.
   En fondant la morale sur le respect de la vie humaine, la définition du bien et du mal se clarifie un peu mais pas suffisamment pour définir des valeurs et des tabous avec rigueur et précision.
   Que signifie respecter la vie, l’épanouir, se sacrifier ? la vie du groupe est-elle plus importante que la vie individuelle ? comment raisonner sur l’avortement et l’euthanasie ? L’intention est-elle plus importante que la conséquence ? Sans autre précision sur le fonctionnement de la morale que celle de son fondement, il est difficile de répondre à ces questions sans se perdre dans le labyrinthe des interprétations.

Commenter cet article