7– Les caractéristiques des échanges.

Publié le par Ya Santal

    Nous avons vu que la vie dépendait des échanges. Une morale qui protège la vie humaine aura donc pour fonction de préciser les limites des échanges et les conditions dans lesquelles ceux-ci vont épanouir la vie humaine
  Nous avons vu que la vie dépendait des échanges. Une morale qui protège la vie humaine aura pour fonction de préciser les limites et les conditions dans lesquelles ces échanges doivent se faire.
  L’échange vital est un double flux inversé, défini par la qualité, la quantité, la diversité et l’équilibre des flux.
  La qualité des échanges définit le niveau de protection de la vie.
  La diversité des échanges offre des réponses aux besoins les plus spécifiques.
  La quantité des échanges préserve de la pénurie.
  L’équilibre des flux préserve l’existence des partenaires en évitant l’épuisement fatal de l’un d’eux.
  C’est autour de ces caractéristiques qui donnent aux échanges leur sens moral, que va s’organiser le système de valeur de la morale de la vie.
  Mais auparavant, il importe de s’interroger s’il existe une condition nécessaire et indispensable à la libération  des échanges dans la cohérence et l’efficacité.

Publié dans Les échanges

Commenter cet article