15 - Le plaisir source d’énergie vitale

Publié le par Ya Santal

  Des préhistoriens ont longtemps pensé que le cerveau de l’homme s’était développé pour compenser la fragilité physique de cette espèce. D’autres, aujourd’hui, estiment qu’il est plutôt le fruit de la sélection naturelle par la sexualité. Le goût d’épater le partenaire convoité serait à l’origine d’inventions de comportements destinés à suggérer que l’individu séducteur était capable de répondre à tous les besoins et désirs du partenaire désiré.
 La préférence pour les qualités mentales supérieures aurait participé à la sélection des individus au cerveau le plus développé. L’espèce se serait lentement différenciée des animaux par l’accroissement du génie créatif au service du plaisir et de la séduction. Ainsi la recherche du plaisir serait le moteur du développement des capacités intellectuelles et mentales humaines.
  Même si cette théorie ne fait pas l’unanimité, on observe en tout état de cause que le plaisir est la motivation de toutes les activités humaines, des plus protectrices par la satisfaction des besoins fondamentaux aux plus destructrices par les nuisances à la vie qu’elles engendrent.
  La vie ne saurait se passer du plaisir car cette émotion est le principal générateur d’énergie qui alimente la pulsion de vie.
  La valeur morale du plaisir sera déterminée par les conséquences respectueuses de la vie de ce qui l’a causé.

Publié dans Les valeurs morales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article