58 - Lois et règles

Publié le par Ya Santal

Blo-11-1.jpg     L’apprentissage d’une bonne perception de la finalité des règles et des lois est indispensable pour garder la dignité d’hommes libres dans leur application.
Les lois régissent les organisations sans lesquelles aucune vie sociale n’existerait.
   Une organisation a pour but de faciliter des échanges spécifiques. Sans les règles ou les lois, les nations, les entreprises, les jeux et toutes les activités économiques, sociales et artistiques n’existeraient pas.
   Si la règle structure les échanges, son ultime projet définit son fondement moral.
La cohérence d’une culture dépend de la prééminence de la morale sur les lois. La loi tire sa légitimité de sa conformité à l’esprit de la Morale de la vie et de sa création consensuelle.
   L’adhésion à la Morale de la vie légitime l’observation des règles qui la respectent.
Lorsqu’une règle semble ponctuellement mal adaptée, il est souvent préférable d’aménager une application consensuelle au plus près du sens moral plutôt que d’invoquer la rigueur de son respect à la lettre. La mission de la règle en effet n’est pas d’emprisonner la vie dans un carcan étouffant, mais au contraire, de la libérer pour une meilleure protection.
   La compréhension du sens moral des règles et des lois transmue leurs contraintes en balisages protecteurs. La confiance qui en résulte stimule l’énergie nécessaire à leur application.

   Cette attitude n’est concevable qu’avec un esprit critique aiguisé par un enseignement et une éducation fondés sur la Morale de la vie.

Commenter cet article