78 - Le bonheur

Publié le par Ya Santal

DSC01172.jpg    Au de-là de tous les challenges et défis que l’être humain s’impose, la recherche du bonheur est son ultime ambition. Mais le bonheur est souvent confondu avec le plaisir. Sa quête est alors une aventure entrecoupée de plaisirs fugitifs alimentée par l’énergie de l’insatisfaction.
   Le plaisir a le goût de l’instant et le bonheur celui de l’éternité.
   Le plaisir est une émotion produite par la satisfaction ponctuelle d’un sens physique ou d’un désir intellectuel. Sa limite est donnée par la durée des stimuli. L’intensité du plaisir dépend de la qualité et de la quantité adaptée des échanges.
   La source du bonheur se différencie de celle du plaisir par la capacité protectrice de l’échange perçue sans aucune réserve. Cette perception conduit vers un état d’abandon dans une confiance qui lève tous les blocages aux échanges de toute nature. Le bonheur est un état privilégié où tous les échanges sont possibles et se réalisent dans des flux libres et autorégulés. En l’absence de frein, chaque échange sensuel ou intellectuel est un plaisir qui semble illimité.
   Le bonheur se distingue du plaisir par l’absence de fin perçue. Il semble pouvoir durer jusqu’à la mort, une mort sereinement attendue comme un aboutissement suprême, une ultime fusion avec la nature.
   Malheureusement, ces instants magiques ne durent pas. Ils cessent dès que nos imperfections viennent gripper notre machine à échanges. L’extase ressentie devant un paysage ou dans les bras d’un partenaire, bientôt s’effondre comme une vitrine brisée. Les angoisses, les doutes, les craintes troublent la surface lisse de l’océan de bonheur comme autant de météorites dont il faut se protéger des vagues qu’elles provoquent. La mort, de nouveau, suscite l’appréhension d’une fin qui abrègerait une aventure inachevée.
   Celui qui a goûté au bonheur ne serait-ce qu’un instant peut s’enivrer de l’espoir de renouveler un jour cette expérience. Mais sans compréhension du mécanisme du bonheur et de l’apprentissage des échanges dans la confiance, c’est le hasard plus que la volonté qui offrira ce privilège.

Publié dans Amour et sexualité

Commenter cet article