105 – L’immoralité religieuse

Publié le par Ya Santal


es trois religions du livre, juive, chrétienne et musulmanes ont usurpé le pouvoir de définir le bien et le mal sur celui du cœur et de la raison. En légitimant la morale par la foi, elles ont transgressé les frontières de la raison. Elle ont redéfini la morale au gré des fantasmes, des ambitions, des intérêts politiques et des luttes de pouvoirs. Cette perversion a justifié toutes les exactions. Les tortures, les meurtres, les massacres, les guerres et les interdits insensés ont meurtri les peuples soumis qui souffrent encore aujourd’hui, par ignorance, de l’empirisme et de la partialité de la morale religieuse.

   La science et la modernité ont peu d’influence sur le conditionnement religieux. Aussi, des peuples modernes comme les Israéliens et les Palestiniens  en sont toujours à se battre pour un bout de territoire avec la férocité des animaux.
   La morale de la vie fondée sur la protection de la vie humaine et de la pérennité de son espèce, relève de la raison car elle est rationnelle par le projet qui la fonde. Elle est aussi conforme aux émotions du cœur par sa parfaite adéquation avec la finalité des lois biologiques qui les provoquent.

Publié dans Opinion d'un moraliste

Commenter cet article