Aphorismes de Guy Prouin

°°°°°°°°°°°°°°°°



Le déclin est un affaiblissement qualitatif.
La décadence est la perte d’un savoir à l’origine de la qualité. (Savoir-faire, savoir-vivre)
Le déclin est réversible à la différence de la décadence.



°°°°°°°°°°°°°°°°
Le sens de l’histoire est l’évolution des organisations humaines (politiques, économiques et sociales) vers une plus grande fluidité des échanges de toute nature entre les personnes physiques et morales.


°°°°°°°°°°°°°°°°
Protéger la vie humaine est un devoir.
Aimer, c’est éprouver du plaisir à protéger.

°°°°°°°°°°°°°°°°

Il y a autant de différences entre les morales religieuses et la morale de la vie qu’entre l’alchimie empirique et la chimie rationnelle.

°°°°°°°°°°°°°°°

Les religions sont les fleurs de la culture. Certaines sont belles et délicieusement parfumées d’autres sont affreuses et vénéneuses.

°°°°°°°°°°°°°°°°


La religion se fonde sur la foi dans l’irréel tandis que l’agnosticisme, sur la rationalité du réel.

°°°°°°°°°°°°°°°°

Une religion est une institution cultuelle fondée sur la croyance en un dieu qui a révélé ou inspiré un système de valeurs morales et culturelles. Elle se différencie des sectes par la conformité de ses valeurs à celles de la morale de la vie.

°°°°°°°°°°°°°°°°

 
La morale de la vie est la langue du savoir-vivre. Son apprentissage, dés l’enfance, évite, ultérieurement, l’assimilation fastidieuse de sa grammaire et l’entraînement décourageant de son usage.

°°°°°°°°°°°°°°°°

La sagesse est une disposition à rapprocher la qualité des pensées et des actions, au plus près de la valeur morale en fonction des moyens dont on dispose.

°°°°°°°°°°°°°°°°

Le rêve est l'image de l'espoir et l'espoir fait vivre.

°°°°°°°°°°°°°°°°
Un avenir qui n’a pas été rêvé est un avenir subi.

°°°°°°°°°°°°°°°°

 
Les dieux sont mortels comme les civilisations qui les ont créés.

°°°°°°°°°°°°°°°°
 
 
 
L’écho que renvoie le présent n’est déjà plus qu’une onde se perdant dans le noir sidéral.

°°°°°°°°°°°°°°°°
 
 
La délinquance est, par ignorance, une adaptation à  la vie pour se protéger.

°°°°°°°°°°°°°°°°

La liberté n’est qu’une conviction. Celle de croire que ce que l’on fait, on le ferait si on était libre.

°°°°°°°°°°°°°°°°


La culpabilité ressenti sous la pression du regard des autres est potentiellement dangereuse car elle fait dépendre le niveau de moralité individuel de celui de la société.

la culpabilité de l'homme civilisé nait de son
propre regard.

°°°°°°°°°°°

La morale est la socialisation de l'instinct de conservation.

°°°°°°°°°°°°°°°°
 
Les valeurs communes lient davantage que le lien du sang.

°°°°°°°°°°°°°°°°

Le pardon est une réponse protectrice à la sincère volonté de réparation d'un délinquant repentant.

°°°°°°°°°°°°°°°

la perfection n'est pas un projet vers lequel on tend , mais  vers la meilleur adaptation opportuniste à une situation donnée.

°°°°°°°°°°°°°°°

L'obligation relève de la loi, la nécessité , de la morale.

°°°°°°°°°°°°°°°

Les minéraux existe à la suite d'un échange éphémère, tandis que la vie existe par la permanence de l'échange.

°°°°°°°°°°°°°°°

On croit en Dieu, non pas parce qu'il existerait, mais parce qu'on est conditionné à y croire.

°°°°°°°°°°°°°°°

La religion est une thérapie à l'angoisse née de l'ignorance.

°°°°°°°°°°°°°°°